Parabole des deux moines et de la jeune fille

Deux moines qui faisaient un pèlerinage parvinrent au gué d’une rivière. Ils virent là une jeune fille parée de ses plus beaux atours et qui d’évidence était dans un grand embarras, car elle ne voulait pas abîmer ses vêtements et la rivière était en crue. Sans autre préambule, un des moines, le plus ancien, la prit sur son dos, traversa la rivière et la déposa sur la terre ferme de l’autre côté. Puis les moines continuèrent leur chemin.

Mais l’autre moine, le plus jeune, au bout d’une heure se mit à maugréer : « Ce n’est pas bien de toucher une femme ; les contacts étroits avec les femmes sont contraires aux commandements. Comment as-tu pu enfreindre la règle des moines ? »

Le vieux moine qui avait transporté la jeune fille fit cette remarque à l’autre moine : « Je l’ai déposée au bord de la rivière il y a une heure, pourquoi la portes-tu encore ? »

Advertisements

Écrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s