Laisser l’ancien pour faire place au nouveau

Si vous êtes un lecteur de ce site ou de tout autre site porté sur l’évolution de la conscience, il y a fort à parier que les derniers mois n’ont pas été de tout repos pour vous. Autant dans le corps physique que dans les circonstances externes, beaucoup se brasse puisque nous sommes en train de faire un bond évolutif vers des fréquences plus élevées et plus aimantes. Pour cette évolution, il devient nécessaire de faire le deuil sur l’ancien, chose qui en laisse plus d’un avec des difficultés. Les anciennes fréquences qui nous nourissaient sur cette planète font place à de nouvelles fréquences et celles-ci ne sont pas compatibles entre elles, c’est-à-dire que vibratoirement il n’y a que les nouvelles fréquences qui peuvent rester. Toutefois, dû à notre libre arbitre, il est toujours possible pour nous de s’accrocher à ces anciennes fréquences, à notre ancien monde, même lorsque nous sentons cette poussée vers le nouveau. Il est important de porter un regard sur l’ensemble de notre vie et de se demander quelles sont les choses auxquelles nous nous accrochons alors qu’elles demandent naturellement à s’éloigner. Ceci peut être une relation amoureuse, un travail, des amis, des habitudes, etc. Nous ne devons pas forcer le flux naturel des choses en tentant de retenir ce qui ne correspond plus à notre vibration actuelle. Ainsi, en laissant couler librement ce qui doit être, de l’espace se crée afin d’accueillir de nouvelles choses dans notre vie qui sont davantage en alignement avec notre fréquence vibratoire. Nous avons peur de l’inconnu même si celui-ci est plus beau que ce que nous avons présentement, alors nous avons cette tendance à retenir les choses et à les maintenir telles qu’elles sont. Ceci entrave notre processus d’ascension puisqu’il se crée alors une force opposée entre le désir de cette liberté d’être et le désir de demeurer dans une situation plus ou moins confortable. Faire véritablement le choix de laisser aller toutes ces choses qui ne nous correspond plus est un geste difficile, mais nécessaire. L’abandon de soi au courant évolutif et à la poussée de notre âme est la clé. Il nous faut lâcher prise et accepter que nos circonstances changent, pour le mieux, malgré les apparences parfois trompeuses. Les vagues d’énergies qui nous propulsent vers des fréquences plus élevées ne peuvent être arrêtées, alors il est futile de ramer contre elles. Étendons-nous plutôt sur notre radeau et laissons-nous porter jusqu’à notre destination.

Le message à retenir est donc que nous devons faire le deuil sur tout notre passé que nous sentons s’éloigner. Laissons le partir à la dérive, car notre destination est beaucoup plus lumineuse. Ramer à contre-courant est un des obstacles les plus importants que nous nous créons, alors que la vie tend à couler naturellement dans la direction qui est la meilleure pour nous.

Namasté

Jérôme

Copyright ©2013-2014 par Jérôme Bibeau. Tous droits réservés. La permission est donnée de copier et distribuer ce matériel, pourvu que le contenu soit copié dans son intégralité et sans modification, distribué gratuitement, et que cet avis de copyright et les liens soient inclus.

http://ledivinensoi.com

http://www.facebook.com/ledivinensoi

Publicités

Écrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s