La parabole du luth

Voici la traduction d’une autre parabole bouddhiste qui, je crois, parle d’elle-même. 

ID-100166749Sona était un moine qui méditait seul dans la forêt à l’époque du Bouddha. Bien qu’il méditait de façon diligente, il était frustré par son manque de progrès spirituel. Il alla voir le Bouddha et lui demanda pourquoi il ne connaissait pas de succès dans sa pratique.

Le Bouddha répondit: « Dites-moi Sona, dans des jours plus tôt, n’étiez-vous pas habile à jouer la musique à cordes du luth ? »

« Oui », répondit Sona.

« Et dites-moi Sona, lorsque les cordes sur le luth étaient trop tendues, était alors votre luth mélodieux et facilement jouable? »

« Certainement pas. »

« Et lorsque les cordes sur le luth étaient trop souples, était alors votre luth mélodieux et facilement jouable? »

« Certainement pas. »

« Mais lorsque, Sona, les cordes de votre luth n’étaient ni trop tendues ni trop souples et ajustées à un même ton, est-ce que votre luth avait alors un son merveilleux et était-il facilement jouable? »

« Certainement. »

« De façon similaire, si l’énergie est appliquée avec trop de force, elle mènera à l’agitation, et si l’énergie est trop relâchée, elle mènera à la lassitude. Alors, Sona, gardez votre énergie en équilibre et équilibrez vos facultés spirituelles. Concentrez votre attention de cette façon. »

Image en provenance de lamnee sur freedigitalphotos.net

Publicités

Une réflexion sur “La parabole du luth

Écrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s