L’importance de vivre dans le cœur

ID-10020201Je suis allé voir il n’y a pas si longtemps Pierre Lessard en conférence. Il canalise le maître Saint-Germain. Une phrase qu’il a dit m’inspire à vous parler de l’importance de vivre au niveau du cœur. Saint-Germain affirmait que le cœur est la clé du Nouveau Monde. Plus précisément, il disait qu’il y a présentement une grande transition du mental vers le ressenti et que nous ne pouvons échapper à cette vague bien longtemps. L’ancien monde qui favorisait de prendre refuge dans le mental et l’égo s’effondre de jour en jour et le mouvement vers le cœur est inévitable. Ceux qui y résistent connaîtront des difficultés, car ils perdront leurs repères lors des changements à venir pour notre planète et également sur le plan individuel.

Le mental est le domaine de l’égo. L’égo en tant que personnage est l’imposteur de qui nous sommes réellement, mais il possède tout de même son utilité, ce n’est que lorsque l’on s’y accroche et qu’on le laisse prendre les commandes que cela devient problématique.

Le ménage qui s’effectue à l’intérieur de nous (ou qui devra être effectué si jusqu’à maintenant vous y résistiez) en est un d’une grande transparence et d’honnêteté envers nous-mêmes pour reconnaître où s’est incrusté notre égo, car il doit d’abord être reconnu pour que l’on puisse le laisser aller. Sans prendre conscience de la présence de ce personnage, il continuera à tirer les ficelles et à faire de nous un pantin.

L’égo et le mental s’opposent à l’intuition et aux ressentis qui se logent plutôt au sein de votre cœur. L’humanité apprend depuis longtemps à se déconnecter de tout ce qui est intuition et à privilégier le rationnel, sans reconnaître que le rationnel possède ses limites et apporte plus de problèmes qu’il n’en règle.

Aucun problème ne peut être résolu sans changer le niveau de conscience qui l’a engendré – Albert Einstein

Ce n’est jamais au niveau du cœur que les préoccupations se forment. Bien sûr, un mental hyperactif jouera sur nos émotions, mais la source de la peur, de la colère, du ressentiment, des regrets est toujours l’égo, car c’est ce dernier qui prend un malin plaisir à tout analyser.

Vivre dans le coeur ne signifie pas de renier les difficultés que nous avons dans notre vie, car au contraire notre mental qui tente sans cesse de nous convaincre que quelque chose ne va pas, est précisément celui qui fait perdurer nos difficultés. Vivre dans le coeur est en soi une voie de guérison bien plus efficace qui nous permettra de régler en temps et lieu nos difficultés, ou devrais-je plutôt dire défis, puisque tout nous sert à évoluer.

Qu’est-ce que vivre dans le coeur exactement ?

Vivre dans le coeur signifie de surmonter ce que nous dit notre mental pour écouter plutôt le chant de nos cellules. Tout notre être est une antenne qui émet et qui reçoit en lien direct avec notre aspect divin. Cette communication est parfaite tant et aussi longtemps que l’égo n’interpose pas ses propres ondes contrôlantes. Les ressentis ne se trompent jamais si vous ne laissez pas le mental interférer et c’est ici que réside la difficulté pour plusieurs.

Voici un petit exercice à répéter aussi souvent que vous en sentez le besoin. Tentez de visualiser que vous prenez vos décisions au niveau de votre cœur. Ancrez-vous au niveau de celui-ci chaque matin avant d’entamer votre journée et ayez l’intention d’y demeurer toute la journée. Vous pouvez le visualiser de la manière qui vous convienne le mieux, l’important est la volonté de faire cette transition du mental vers le ressenti. Si vous n’avez pas déjà effectué cette pratique auparavant, il est possible que vous rencontriez quelques difficultés, mais ne vous laissez pas abattre par celles-ci. Riez-en et recentrez-vous simplement en votre cœur. Pendant sa dissolution, l’égo tentera sans cesse de vous dire que vous ne pouvez pas vivre ainsi et que vous avez besoin de lui pour prendre vos décisions, qu’il est normal de se mettre en colère devant certaines situations ou de se remettre en question obsessivement suite à une erreur de votre part. Laissez le faire son monologue et observez-le, car c’est lui qui est le plus fou dans cette histoire et non vous. Surtout, ne tentez pas de raisonner avec lui. Laissez-le simplement se plaindre sans lui accorder d’attention. Il n’a de pouvoir que celui que vous lui donnez.

Il est temps de redonner la place à votre intuition et de reléguer le mental au siège passager. Il sera peut-être un copilote très bavard, mais bien vite il se rendra compte que c’est vous qui êtes aux commandes et qui décidez de la direction que votre vie va prendre, que vous êtes l’unique personne en contrôle de votre bonheur. Voyez l’égo s’assoupir et vous pourrez le réveiller seulement lorsque vous avez besoin de lui, mais sachez que vous trouverez toujours votre chemin sans lui.

Namasté

Jérôme

Copyright ©2013 par Jérôme Bibeau. Tous droits réservés. La permission est donnée de copier et distribuer ce matériel, pourvu que le contenu soit copié dans son intégralité et sans modification, distribué gratuitement, et que cet avis de copyright et les liens soient inclus.

http://www.ledivinensoi.wordpress.com

https://www.facebook.com/ledivinensoi

Image par Idea go sur freedigitalphotos.net

Publicités

5 réflexions sur “L’importance de vivre dans le cœur

  1. Pingback: Avis aux abonnés par courriel | Le divin en soi

  2. Merci Jérôme pour cette réflexion, toujours bienvenue.

    cependant, quelle différence faites vous entre vitre dans le cœur
    et utiliser son discernement.

    car, pour ma part, il m’arrive que quand je suis totalement
    dans le cœur, bp de choses m’échappent et je ne vois rien
    u alors peu dans un situation donnée.

    y aurait il confusion selon vous ?

    • Bonsoir,

      Selon moi, le coeur a la capacité innée de discerner le vrai du faux, le bien du mal, etc., mais lorsque l’égo vient s’interposer pour dire son mot, c’est là que ce discernement est perdu.

      Cela dit, il faut un équilibre entre le coeur et le mental. Le mental a sa place du moment qu’il nous sert d’outil et que nous sommes d’abord guidés par notre coeur.

      En quelque sorte, il faut vivre dans le coeur oui, mais le discernement nous vient aussi de notre tête. Il faut éviter selon moi d’écouter en premier notre mental, mais il ne faut pas le mettre de côté complètement afin d’éviter de devenir naïf. Est-ce que ceci clarifie un peu ?

      Namasté

      Jérôme

Écrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s